25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 21:22

 

Blanquette de veau sous le couvercle 

 

Sous le couvercle de la cocotte

 

Simple et sans souci, voilà un bon petit plat qui mijote sur un coin du feu et dont les effluves s’échappent lentement pour creuser l’appétit d’une joyeuse tablée.

Vous apprécierez cette viande fondante intimement liée aux saveurs d’autrefois. La blanquette de veau de nos grand-mères, une recette facile et gourmande à s’en lécher les doigts !

 

 

 

 Blanquette de veau la cuisine de Nathalie

 

Blanquette de veau

Préparation : 20 min - Cuisson : 1h30

 

Ingrédients pour 6 personnes

 

• 1,2 kg de tendron ou de flanchet de veau coupés en morceaux

• 4 carottes

• 1 oignon

• 1 poireau

• 1 clou de girofle

• 1 c. à soupe d’huile

• 1 jaune d’œuf

• 100 g de crème fraîche

• 1 c. à soupe de farine

•1/2 citron

• Sel et poivre du moulin

 

 

Préparation

 

Dans une grande cocotte, faites chauffer l’huile d’olive et faire revenir les morceaux de viande. Lorsqu’ils sont dorés, les saupoudrer de farine pour les enrober puis arrosez-les d’eau chaude jusqu’à les recouvrir à peine et laissez cuire à feu doux pendant 40 minutes. Puis ajoutez les légumes épluchés, l’oignon piqué d’un clou de girofle et le bouquet garni. Couvrez et poursuivre la cuisson toujours à feu doux.

 

Otez la viande, la réserver sur un plat chaud et laissez réduire toujours à feu doux le bouillon.

Dans une terrine, délayez le jaune d’œuf avec la crème et le jus de citron. Salez, poivrez, et mouillez avec le bouillon puis chauffez cette sauce sans porter à ébullition.

 

Au moment de servir, retirez le bouquet garni, déposez les morceaux de viandes dans un plat entourés des légumes et nappez la viande de sauce.

 

 

La petite astuce

Si vous préparez la blanquette la veille, faites-la réchauffer à feux doux et liez la sauce qu’au dernier moment.

 

 Blanquette de veau de grand mère

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 19:31

 Piment_espelette_AOC.jpg

 

Le piment d’Espelette AOC

 

Recolte_du_piment_d-Espelette.jpgDepuis la mi-août, les producteurs de piments d’Espelette cueillent  à la main dans les champs, les fruits devenus rouge vif, arrivés à maturité. Cette récolte, très exigeante en main d’œuvre, s’effectue de manière échelonnée jusqu’aux premières gelées ou au plus tard au 1er décembre. 

Aussitôt sortis du champ, les piments seront nettoyés, triés et selon leur destination finale : enfilés par le pédoncule pour être mis sur une corde – ou mis à sécher  sous serre sur des clayettes, 15 jours minimum, en vue de la fabrication de poudre.
Les jurys de dégustation – ou examens sensoriels – ont eux aussi démarré pour confirmer ou non la qualité AOC de toute la  production sans exception. 

Les 1ères poudres de la nouvelle saison arrivent en principe sur le marché, fin septembre/début octobre.

 

La fête du piment

 

Née à la fin des années 60 et organisée par la Confrérie du Piment d’Espelette, la fête a lieu tous les ans le dernier WE d’octobre. Elle attire depuis une foule dense et joyeuse dans les rues du village.
Le dimanche matin se déroule la bénédiction des piments de l’année, suivie d’une cérémonie au cours de laquelle est intronisé  le personnage de l’année. Après avoir avalé une pincée de piment, ce nouveau membre de la confrérie jure de défendre à jamais et en tout lieu le célèbre Piment d’Espelette.

Pour tout renseignement complémentaire, contactez l’Office de Tourisme d’Espelette au 05.59.93.95.02.  Source Site officiel de l'AOC AOP piment d'Espelette

   

 

Axoa_de_veau.jpg

 

Si vous ne connaissez pas et si vous appréciez la cuisine de Basque, voici une succulente idée de plat familial, rustique, l’axoa de veau, axoa en basque  signifie « haché ». Vous allez découvrir  une saveur légèrement pimentée,  une… parmi tant d’autres de notre Sud-Ouest bien aimé ! 

 

Axoa de veau

Préparation : 20 minutes - Cuisson : 55 minutes

 

Ingrédients pour 6 personnes

 

1 kg d'épaule de veau
8 piments verts doux

1 oignon

1 gousse d’ail
1 poivron rouge
Du fond de veau

1 verre de vin blanc
3 c. à soupe d'huile d'olive

1 cuillère à café de piment d'Espelette
Sel,  poivre du moulin

 

Préparation

 

Coupez la viande en gros morceaux..

 

Pelez et émincez finement l’oignon.

 

Lavez,  coupez le poivron et les piments doux en dés.

 

Pelez, dégermez et hachez finement l’ail.

Dans une cocotte, faites chauffer l'huile d'olive. Déposez les morceaux de viande, salez, poivrez et laissez-les colorer sans les remuer et faites dorer l'autre face. Réservez.

Faites dorer l’oignon, l’ail, le poivron et les piments doux. Ajoutez la viande, mouillez avec un bon verre de vin blanc d’Irouléguy (issu des vignobles AOC du Pays Basque) et le fond de veau. Couvrir et laissez mijoter pendant 45 minutes puis  
ôter le couvercle, saupoudrez de piment d’Espelette en poudre et laisser réduire une dizaine de minutes.

 

Vérifiez l'assaisonnement et rectifiez si besoin, servir chaud avec des pommes de terre cuites à la vapeur.

  

Piments_Espelette.jpg

 

 

Partager cet article

9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 18:25

 

Paella.jpg

 

C’est quoi une poêle ?

Una paella (du catalan-valencien paella [pa'e·ʎa], poêle) est un plat à base de riz rond d'origine valencienne et qui tire son nom de la poêle qui sert à la cuisiner.

Le plus connu des plats de la cuisine espagnole naquit, en effet, au XVIIIe siècle dans l’Horta de Valence, et c'est le riz de la lagune voisine de l'Albufera que les paysans de la région accommodèrent à leur manière.

Il existe aujourd'hui plusieurs recettes de paella, mais les Valenciens dénient à toute autre préparation que la leur le droit de s'appeler « paella valenciana ».

Dans la paella orthodoxe, il ne saurait y avoir d'autres viandes que celles tirées des animaux de basse-cour: poulet, lapin et (ou) canard, que l'on fait dorer avec de l'huile d'olive. Il faut ensuite ajouter de la tomate râpée (ou de la purée de tomates), des ferradures (haricots verts), quelques garrofons (haricots de Lima, de très gros haricots blancs) et/ou tavelles (haricots frais en grain), certains ajoutent des baquetes (petits escargots des champs), des artichauts, des poivrons et/ou un peu d'ail. C'est le moment de verser l'eau dans laquelle tout va bouillir jusqu'à cuisson des légumes, ainsi qu'une branche de romarin. Un peu de safran (en brins).

On ajoute du riz (rond, surtout de la variété appelée arroz bomba), enfin, qui doit cuire jusqu'à absorption de l'eau ou bouillon. La paella peut être servie avec du citron afin d'en presser le jus sur le plat, si on le souhaite. La coloration jaune du riz provient du safran (ou bien d'un colorant alimentaire à base de maïs). Rien de commun entre cette recette et les paellas "modernes" ('paella mixta'), où s'entremêlent viandes et poissons, fruits de mer, et cochonnailles. Les puristes affirment qu'il ne s'agit alors que de "riz" à ceci ou à cela. (Source Wikipedia)

Oh  Madre de Dios !  Après avoir lu tout cela, désolée pour les puristes si ma paëlla n’a rien  à voir avec celle de Valencienne, donc vous comprendrez pourquoi je l’appelle ainsi…

 

 

Paëlla "Olé Olé" 

 

 Ingrédients  pour 6/8 personnes

 

 

500 g de riz rond "spécial paella"

600 g de moules

350 g de crevettes

200 g de calamars

8 langoustines

4 tomates

100 g de chorizo

2 escalopes de poulet

1 oignon

1 gousse d’ail

1 poivron vert

1 verre de vin blanc

2 c. à soupe d’huile d’olive

¼ c. à café de pistils de safran

2 sachets de mélange d'épices "spécial paella"  

 

1 cube de bouillon de volaille

1 cube de court bouillon

Sel et poivre du moulin

 

 

Préparation

 

 

Découpez les escalopes de poulet en morceaux.

 

Pelez et hachez la gousse d’ail et l’oignon.

 

Portez à ébullition 75 cl d’eau + cube de volaille, puis laissez frémir à feu doux. (vous en aurez besoin pour cuire le riz après).

 

Faites griller les poivrons sous le gril du four, épluchez-les, ôtez les graines et coupez-les en petits dés.

 

Dans une poêle, faites chauffer l’huile d’olive, mettre les morceaux de poulet à dorer puis ajoutez les dés de poivrons et l’oignon haché, remuez. Dès que cela a pris une belle coloration, incorporez les calamars nettoyés, lavés, coupés en rondelles, le chorizo coupé en tranches, l’ail et laissez cuire 5 minutes  à feu doux.

  

Pendant ce temps, pelez, épépinez et coupez les tomates en morceaux puis ajoutez-les dans la poêle, remuez.

 

Versez le riz  dans la poêle avec les autres ingrédients, ajoutez le safran,  les crevettes, arrosez d’un verre de vin blanc et mouillez avec les 75 cl de bouillon de volaille, mélangez. Salez, poivrez et laissez cuire 20 minutes, en remuant régulièrement 

 

Grattez et lavez les moules,  faites-les ouvrir dans un faitout, à feu vif. Egouttez et réservez. 

 

Portez  à ébullition un grand volume d’eau + cube court bouillon et faites cuire les langoustines 5 minutes à partir de la reprise de l’ébullition. Egouttez et réservez.

 

Diap_langoustines.jpg

 

Dans un plat à paella, versez le riz, déposez les moules et les langoustines par dessus. c'est prêt et maintenant vous n'avez plus qu'à vous régaler !

 

 

Paella_landscape.jpg

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 > >>